Isabelle Chabran

Candidate de l’écologie et de la solidarité

Candidate des Verts pour l'élection législative de la 12 ème circonscription des Hauts-de-Seine (Clamart, Châtillon, Le Plessis Robinson, Fontenay aux Roses). Juin 2007.

 Suppléant : Vincent Gazeilles , Conseiller général des Hauts-de-Seine


REUNION PUBLIQUE : MERCREDI 6 JUIN à 20H30
MAIRIE DE CLAMART, SALLE DES COMMISSIONS, Place Maurice Gunsbourg


 Mon engagement pour l'écologie politique

 Biographie

 Rejoignez nous...

 A votre écoute

 Le programme


Madame, Monsieur,

Si je suis candidate à cette élection, c’est pour construire avec enthousiasme un monde vivable, dans une exigence sans faille de liberté, d’égalité et de solidarité.

L’enjeu de cette élection est vital pour notre pays. Il est essentiel que les Verts soient représentés à l’Assemblée nationale pour développer concrètement des projets d’écologie et de solidarité.

Il  nous faut prendre en main notre destin collectif et bâtir une société qui fasse taire l’individualisme et garantisse à tous un droit au logement, au travail, à l’éducation, à la santé et à la paix.

Nous devons remettre en question notre modèle de production et de consommation effréné. Ce modèle est dévastateur pour l’environnement et aliénant pour les individus.

Je suis convaincue qu’une autre voie est possible, celle d’un développement durable, concerté et réfléchi. Elle ouvre à un partage des richesses au Nord comme au Sud, à une gestion respectueuse de nos ressources, à un déploiement des énergies renouvelables non polluantes.

Je travaillerai avec force et conviction à laisser à nos enfants un monde chaleureux, réconcilié avec la nature et accueillant pour tous les être humains.

En votant pour les Verts le 10 juin, vous choisissez d’être responsable envers les générations futures.

 

voir aussi L'écologie n'est pas un gadget... 


BiographieIsabelle Chabran

Consultante en droit social, 47 ans.

Elue à Clamart : adjointe au Maire en charge de la coopération décentralisée, de la vie associative, de l'économie sociale et solidaire, des droits de l’Homme.


Rejoignez nous...

Vous souhaitez rejoindre le comité de soutien à la candidature d’Isabelle Chabran, envoyez un message en indiquant vos nom, prénom et une adresse postale, électronique ou téléphone à laquelle vous souhaitez être joint(e) : SOUTIEN


A votre écoute

Isabelle Chabran et Vincent Gazeilles se tiennent à votre disposition pour vous rencontrer, chez vous, autour d’un verre de l’amitié.
Envoyez-leur un message et ils ne manqueront pas de vous rappeler.

Contact  :  Isabelle Chabran    vincent Gazeilles

 

 


L’écologie n’est pas un gadget. Ce n’est pas un catalogue de mesures tristes et contraignantes.

C’est un choix politique responsable, dynamique et enthousiaste qui promeut un « Vivre Ensemble » mettant la personne humaine au centre de nos décisions.

Il n’y a pas de temps à perdre. Notre société est confrontée à des urgences démocratiques, sociales, environnementales et économiques. Nous avons sous les yeux les tristes réalités de choix délibérés politiques et économiques du toujours plus de croissance à n’importe quel prix, qui conduisent à l’appauvrissement de la majorité des habitants de cette planète et à la destruction programmée de celle-ci.

Nous devons prendre soin de tout être humain, en lui offrant une existence conforme à la dignité humaine

Cela implique une solidarité, qui nous conduit à des choix économiques de répartition des richesses, de croissance raisonnée, de promotion de l’économie solidaire, de mise en place de rapports Nord-Sud équitables.

Cela demande la mise en place de politiques publiques de soutien des plus démunis et de protection de toute personne en situation de faiblesse.

Cela demande la construction d’une société de citoyens responsables et engagés, maîtrisant leur avenir et participant aux décisions politiques.

Prendre soin de la planète, comme d’un bien ne nous appartenant pas, dont la sauvegarde nous est confiée et dont nous aurons à rendre compte aux générations futures. Il faut cesser de se borner à réparer les dégâts d’un mode de développement dévastateur.

Nous devons apprendre à protéger et gérer nos ressources, à aller vers une croissance raisonnée et réfléchie.

C’est ce projet de société que je souhaite défendre à l’Assemblée nationale. J’ai besoin de votre soutien et de votre voix pour donner corps à mon engagement.

Seuls les Verts portent réellement ce souci d’une écologie politique globale. Ils doivent rester un mouvement qui compte dans la vie politique.

Le Monde change, avec les Verts, changeons le Monde.


Le Programme

Concrêtement : quelques exemples de ce qui doit changer dans notre circonscription  

Logement -- Transports -- Environnement -- Vie économique --Travail --         Voir aussi  : Le programme des Verts

Logement

Dans les Hauts-de-Seine comme ailleurs, il nous faut créer et surtout réhabiliter les logements ( la réhabilitation est moins consommatrice d'énergie et plus créatrice d'emplois).
Ces logements doivent être à très faible consommation d'énergie afin de moins polluer et de réduire les factures pour les locataires.
Il faut encourager la transformation des nombreuses surfaces de bureaux inoccupés en logements.
Il faut inciter les propriétaires à ne pas laisser leurs appartements durablement vide.
Il faut augmenter les revenus et les bourses pour étudiants afin de que chacun ait les moyens de se loger dignement.

Je m'engage à soutenir les projets de création et de réhabilitation des logements sociaux  (il en manque plus de 5000 à Clamart Châtillon, le Plessis, Fontenay-aux-Roses).

Transports

Les transports en commun sont une priorité sociale (accessible à tous, quel que soit son âge ou ses revenus) est une priorité environnementale (moins de pollution locale, moins d'effet de serre).
Pour mailler notre territoire, le déploiement rapide d'un réseau de tramway est indispensable (comme le tramway Châtillon Vélizy Voroflay par exemple).
De même, les lignes d'autobus dans notre secteur doivent être mises en site propre (couloir réservé) pour être plus rapides.

Pourtant, parce que l'État et sa majorité de droite refuse de payer sa part dans le cadre du contrat de projet Etat-- Région -- Département, les aménagements prévus pour le bus 189 à Clamart ne sont toujours pas lancés.
Pour raisons sociales et environnementales, je m'engage à défendre les projets de lois favorisant le développement des transports en commun comme alternative au trafic routier (y compris pour le transport de marchandises).

Environnement

L'environnement est devenu un thème à la mode. Hélas, l'orientation de Nicolas Sarkozy à ce sujet relève de la supercherie. Penser à protéger la planète, c'est bien, le faire, c'est mieux, et ne pas la détruire est l'idéal.

La majorité Sarkozy - Fillon - Pemezec a pris position

-- pour la création de nouvelles voies routières (voir l'exemple de la route départementale 7 dans les Hauts-de-Seine ou l'opposition de notre député de droite face à la réduction du nombre de voies routières de sur la RD906) alors que le trafic routier menace notre avenir (effet de serre) et notre santé ( bronchiolites , asthme, maladies cardio-vasculaires, etc.).

-- pour les OGM alors que ses produits sont très clairement dangereux pour la biodiversité et pour la santé humaine (altération des cellules du foie).

-- pour le nucléaire alors que cette technologie est extraordinairement dangereuse (risque d'accident ou d'attentats) et pour des dizaines de milliers d'années via les déchets radioactifs. Par ailleurs, penser régler les problèmes d'effet de serre mondial via le nucléaire est un mensonge absolu : l'électricité d'origine nucléaire représente 3 % de la consommation d'énergie mondiale. Il est totalement illusoire de compter sur une augmentation massive et mondiale de cette production pour avoir un impact réel sur l'effet de serre.

-- pour la croissance de n'importe quelle activité industrielle. Or, c'est précisément l'absence de critères écologiques dans le développement économique actuel qui nous conduit à la catastrophe.

Pour ces quatre exemples, mais il y en a tant d'autres, preuve est faite que ce gouvernement est davantage à l'écoute des grands patrons d'industrie que des générations futures.

Je m'engage à lutter contre toutes les atteintes à l'environnement dans le respect des générations à venir.

Vie économique --Travail

Assez de mensonges. Nicolas Sarkozy et ses partisans veulent combattre le chômage en travaillant davantage ! Cette supercherie intellectuelle mérite le plus grand mépris. Il n'y a pas et il n'y aura plus 3 millions d'emplois disponibles pour les chômeurs actuels. Essentiellement parce que les entreprises font tout ce qu'elles peuvent pour faire toujours plus avec le moins de personnel possible. Dès lors, il convient, non pas de faire croire qu'il faut travailler plus mais, comme le proposent les verts, travailler moins pour travailler tous.

Il faut partager les richesses et le travail, réduire le temps de travail sans perte de revenus pour les salaires inférieurs ou égale à deux SMIC.

Il faut créer un revenu d'existence garanti permettant de sécuriser toute personne privée d'activité marchande. Nous ne devons plus être esclave du travail si celui-ci est une souffrance. De même, il n'est plus souhaitable de produire et de consommer sans limite, pour les raisons l'indépendance vis-à-vis du travail et de préservation des ressources de la planète.

Il faut lancer de grands projets écologiques et créateurs d'emplois (plan d'isolation thermique des bâtiments, le développement de l'agriculture biologique, plan de production d'énergies renouvelables et systèmes énergétiques à haut rendement, développement des matériaux sains et biodégradables, développement de processus d'entretien-réparation "longue durée de vie" au lieu du "tout jetable").

Il faut dynamiser le secteur  de l'économie sociale et solidaire (services aux personnes, insertion par l'activité économique).

Je m'engage à soutenir une activité économique "utile", respectueuse des personnes et de l'environnement.